L’importance de la musique traditionnelle

Saviez – vous que la musique fait partie de ce qui rend à l’homme une partie de son humanité?

En fait, c’est un cadeau du ciel, un langage de tous les êtres humains qui a le pouvoir de parler et raconter des histoires à quelqu’un situé de l’autre côté de la planète. Même si nous ne parlons pas la même langue, la musique crée une ambiance et vous donne l’émotion pour vous ressourcer et vous faire ressentir la vie. C’est pourquoi l’on peut dire que la musique est une force des plus puissantes. Chaque pays a sa propre musique, cela fait partie de la diversité, de la culture de chacun. De nos jours, on peut jouer divers styles de musiques grâce à la variété des instruments. Mais arrêtons-nous sur la musique traditionnelle qui existe depuis très longtemps. Par exemple, si l’on parle de musique traditionnelle vietnamienne, on peut citer la musique de cour de Hue, gongs du Tay Nguyen, Ca Tru, Quan Ho et Hat Xoan. Mais aujourd’hui, je voudrais vous accompagner vers le nord ouest de l’Asie du Sud-Est pour découvrir le trésor musical que renferme la Birmanie.

musique-birmanie

Les origines de la musique birmane

La musique birmane est essentiellement d’origine vocale. Elle s’est transmise oralement de père en fils. Progressivement, un trésor énorme a traversé les siècles, il se divise en 2 genres majeurs: la musique en plein air et la musique de chambre. La première appartient à la culture du peuple, fonctionne sur des instruments puissants et accompagne les cérémonies religieuses, les danses, certaines fêtes et les spectacles de marionnettes. Parallèlement, la musique de chambre est un peu plus académique. Sa pratique s’est développée dans le palais royal et accompagnait les poèmes d’amour. Les audiences profitent du son si léger, raffiné venant des instruments à son doux. Ces deux genres de musique s’associent à 2 groupes d’instruments: les instruments au son puissant comme la scie circulaire à tambours, et les instruments au son doux comme la harpe, ou la flûte. La harpe est considérée comme l’instrument le plus important dans la mesure où il établit la théorie musicale birmane. C’est en raison de ce son doux qu’une grande majorité des chansons birmanes se rapporte aux sentiments amoureux, à la nature avec laquelle la musique est assimilée.

Les particularités de la musique birmane

Certes la musique birmane est unique, mais elle est malheureusement méconnue à l’extérieur de son pays. En fait, elle est difficile à appréhender pour les occidentaux. Car les gammes ne sont pas tempérées, elle paraît dure, métallique et répétitive en raison de l’accompagnement de la force du «Pwe». En comparaison avec les autres musiques du Sud-Est asiatique, elle se rattache néanmoins aux productions indonésiennes, thaïlandaises, laotiennes, de Java et de Bali par des instruments faisant partie de la famille de gongs accordés et des plaques métalliques.

musique_en_birmanie_scr
Si vous voulez goûter la musique birmane avec un aspect culturel plus concret, venez à Bagan – l’ancienne capitale où se trouvent plusieurs centaines de temples autant variés que grandioses qui sont à l’image de la richesse inouïe de cette musique dont l’écho s’est à peine amoindri au cours des âges…

Imaginez que vous êtes dans un spectacle de musique en plein air, voyez que les musiciens, assis au centre du cercle, jouent des instruments afin de former les sons magiques. Ca parait est magnifique, n’est –ce pas?