La couronne de Yangon

En Birmanie, vous pourrez trouvez des temples n’importe où vous allez, vous serez sûrement frappés par la richesse et la diversité de leurs styles architecturales. Parmi tous ces temples birmans, la pagode Shwedagon est une des pagodes les plus célèbres du monde et certainement une des attractions incontournables à voir à Yangon. Vous pouvez l’apercevoir de pratiquement partout dans la ville de Yangon, tel un toit d’or illuminant cette ville.

pagode-shwedagon

La pagode Shwedagon

La pagode Shwedagon, officiellement nommé Shwedagon Zedi Daw et aussi connu comme étant la Grande Pagode Dagon ou la Pagode d’Or de par son unique stupa doré. Cette pagode est située sur la colline de Singuttara dans le centre-ville de Yangon, à l’ouest du lac Kandawgyi. La pagode Shwedagon est une des pagodes bouddhistes les plus sacrées en Birmanie, car elle contient des reliques de quatre Bouddhas, précédents du Kalpa actuel. Ces reliques comprennent le bâton de Kakusandha, le filtre à eau de Koṇāgamana, une pièce de la robe de Kassapa et huit brins de cheveux de la tête de Gautama.

Légende

la-pagode-shwedagon-infos-generale

Selon certaines personnes, la pagode aurait plus de 2500 ans, ce qui en fait la plus ancienne pagode de Birmanie. Cependant, aucun document officiel attestant de sa date de construction n’existe et son âge est encore un sujet de débat.

Connue comme un centre religieux, plusieurs anecdotes existent autour de l’histoire de cette pagode. D’après la légende, deux frères marchands d’Okkalapa (aujourd’hui Yangon) qui vivaient il y a environ 2500 ans ont rencontré le Bouddha en Inde. Le Bouddha leur a donné huit de ses cheveux et leur a dit de les enchâsser dans le même endroit sur une colline à Okkalapa où les reliques des trois réincarnations précédentes du Bouddha avaient été enterrées.

Ces frères retournèrent à Okkalapa et présentèrent les reliques du Bouddha à leur roi, qui  commença à chercher l’endroit. Après des années de recherche en vain, un esprit Nat appelé Sularata a décidé d’aider le roi. Le Nat qui était âgé de plusieurs millions d’années a été témoin des visites des trois bouddhas précédents et s’est souvenu de l’endroit sur la colline de Singuttara où les reliques étaient enchâssées. C’est à cet endroit que fut construite la pagode Shwedagon.

Des preuves historiques suggèrent que la pagode ait été construite par les Mon autour du 6ème siècle. Ensuite, la pagode aurait été agrandie et rénovée de nombreuses fois, et de nombreuses petites stupas et autres structures y ont été ajoutées.

Une architecture typiquement birmane

une-architecture-typique-birmane

On retourve quatre entrées à cette pagode, dont toutes sauf la partie orientale possèdent un escalator ou un ascenseur. Toutes sont gardées par d’énormes Chinthes, des lions mythologiques birmans au corps blanc et et à la tête dorée. La partie supérieure des murs aux entrées du complexe est décorée avec de belles représentations de style birman des contes de Jataka, les histoires sur les vies antérieures du Bouddha.

Le centre de la pagode est formé par une grande plate-forme de 275 mètres de long avec le stupa principal et d’environs 64 petits stupas qui l’entourent. Le stupa principal consacre les reliques des quatre bouddhas précédents, y compris les reliques de cheveux sacrés du plus récent des Bouddhas.

Le stupa principal est une des structures les plus impressionnantes de cette pagode. Il est visible à toutes les régions de la ville de Yangon car sa hauteur est de 98m. Sa base et son dôme sont fait de briques recouvertes de milliers de plaques d’or avec plusieurs diamants dont une émeraude de 76 carats et d’autres pierres précieuses comme rubis, topazes et saphirs. Le Hti en birman – un ornement en forme de parapluie avec des clochettes d’or s’y rattachant est placé à son sommet.

Si vous vous tenez aux emplacements idéaux de la plate-forme de la pagode, vous verrez le reflet des rayons du soleil de l’énorme diamant sur le Hti de différentes couleurs: rouge, violet et orange.

Visite de la pagode Shwedagon

visite-de-la-pagode-shwedagon

La pagode de Shwedagon à Yangon, c’est comme la tour Eiffel à Paris !

Parce que la pagode Shwedagon est l’endroit le plus sacré des temples pour les bouddhistes theravada, dominant en Birmanie. Un grand nombre de pèlerins viennent à la Shwedagon tous les jours.Les bonzes sont très nombreux à se rendre sur place, mais la pagode reçoit également différents  fidèles et curieux visiteurs, birmans et étrangers.

À chaque coin de la pagode octogonale se trouve un sanctuaire avec une image de Bouddha (un pour chaque jour de la semaine, le mercredi est divisé en deux). Chaque sanctuaire a une planète et un signe animal qui lui est associé conformément à l’astrologie orientale.

Comme la plupart des pagodes en Birmanie, avant d’entrer dans le complexe, les visiteurs doivent retirer leurs chaussures et s’assurer qu’ils sont vêtus convenablement. Les fidèles viennent généralement pour prier, rendre hommage au Bouddha, remercier les nats, invoquer un destin favorable ou racheter leurs fautes (mauvais karma) afin de renaître dans les meilleurs conditions. Pour cela, ils effectuent différents actes rituels comme faire des offrandes ou verser de l’eau sur une statue. Selon la coutume, ils font le tour du stupa dans le sens des aiguilles d’une montre.

Infos practiques

Le coût de la pagode est de 8$US – essayez d’avoir l’appoint pour ne pas vous retrouver avec de vieux billets de 1$ dont personne ne voudra ensuite.

Rendez vous tôt le matin à l’aube (la pagode ouvre juste avant le lever du soleil) ou en fin de journée pour admirer le coucher du soleil et la pagode illuminée.

Prévoyez entre 2 et 4 heures pour profiter pleinement du site, voire de la journée.